mercredi 6 novembre 2013

happy birthday + un défi à relever pour vous !

 _____Ladys and Gentlemen,

_____Demain, nous fêterons les 100 ans de la naissance d'Albert Camus (ahhh cet homme... nombreux sont mes proches qui savent Ô combien il me fascine et combien je l'idolâtre). Compte tenu de l'adoration que j'ai pour lui et vu l'importance de l’événement, il m'est impossible de faire comme ci de rien n'était et éviter le sujet sous prétexte que je me dois de vous écrire des articles les plus diverses possible. Alors, OUI, je sais, je parle pas mal de littérature ces derniers temps, mais l'admiratrice de Camus que je suis ne peut s'empêcher d'en dire quelques mots... Malgré tout, je ne voudrai pas perdre mes chers lecteurs, et en y réfléchissant bien, j'ai trouvé un compromis... roulement de tambours

_____
Je sais qu'il y a beaucoup de petits gourmands qui se baladent sur le blog, et aujourd'hui j'ai pensé à vous ; cette devinette est pour vous, ainsi que pour les férus de lecture, mais aussi pour les gens ayant un soupçon de culture et ceux qui aiment les défis. Je suis sûre que vous vous identifiez au moins à l'un d'entre eux ;) ALLEZ, on fait chauffer les cerveaux !


 Pâtisserie + littérature = ?

Indice : la pâtisserie que vous devez trouver symbolise dans notre langage courant les souvenirs invoqués par les sens (quand elle est associée à l'auteur qui en parle), et cet auteur la déguste, dans son récit, avec du thé.

_____Résolvez l'énigme, trouvez le résultat du petit calcul ci-dessus et la semaine prochaine (ou avant si vous êtes malins et rapides !), je publierai la recette du doux mêt que vous devez trouver, héhé.



 
Je compte sur vous, j'attends vos commentaires !!! Proposez tout ce qui vous passe par la tête, vous pourriez trouver la solution par un heureux hasard, qui sait !
Et peut-être que les gagnants auront une petite surprise... ;)


A vos marques... Prêt... COMMENTEZ !
Lou.




 Camus, hors-série Le Monde, exemplaire du Premier-Homme -son roman autobiographique- , calepin couvert d'une illustration de l’Étranger, et quelques notes.

1 commentaire: