samedi 27 septembre 2014

feminisman


___Parce qu'il n'y a véritablement AUCUN lieu où la femmes est tout à fait à l'abris du harcèlement, AUCUN endroit sur Terre où l'égalité des sexes est totale et que le progrès social fondamental de notre siècle réside au cœur de cette égalité, je voudrais passer un coup de chiffon et dépoussiérer pour de bon ce mot tant redouté par tous :
pas de fioritures, d'effet boa comme sur mon
haut de page, pas de rose, pas de strass car NON,
le féminisme n'a rien de girly, 
et c'est un problème 
de droits humains avant d'être un problème de femmes.


___De nos jours, le terme de féminisme est imprégné d'une connotation très largement péjorative et est synonymes d’agressivité, d'isolement et de haine contre les hommes. Cet amalgame doit être détruit : le féminisme est le concept que les hommes et les femmes doivent avoir les mêmes droits, les mêmes opportunités. Il s'agit de l'égalité politique, économique et sociale entre les sexes. Depuis quelques années, cette part de la population qui paraissait être dans la ligne de mire du féminisme commence à prendre part à cette cause. Les hommes s'indignent et élèvent la voix contre les discriminations faites aux filles et femmes.
___Aujourd'hui, crocos et belles gazelles, attachez vos ceintures, cap sur : du féminisme et des hommes.

Si vous détestez le mot (le féminisme ndlr), ça ne fait rien car c'est l'idée et l'ambition qu'il dégage qui sont importants. [...] Nous luttons pour bâtir un monde unifié, mais la bonne nouvelle est que nous avons déjà un mouvement unifié, il s'appelle HeForShe déclarait Emma Watson lundi dernier lors d'un discours tenu à l'ONU.

___Un mouvement
___L'actrice, qui est ambassadrice pour le droit des femmes aux Nations Unis depuis 6 mois maintenant, a alors invité les hommes du monde entier à se joindre à cette cause, mené jusqu'ici par et pour les femmes, à tort. En effet, Hillary Clinton donnait en 1997 un discours pour le droit des femmes à Pékin. Aujourd'hui, bon nombre des changements qu'il appelait se font toujours attendre. Moins de 30% de l'auditoire était masculin : comment changer les choses si seulement la moitié des acteurs sont invités au dialogue ?
HeForShe, c'est donc l'idée que l'union fait la force. L'idée qu'il faut unir l'humanité entière afin de signer l’arrêt de mort de ces discriminations (à savoir les inégalités de revenus pour un même travail effectué, des jugements de valeurs si la jeune fille ne joue pas le rôle que la société attend d'elle -si elle est trop autoritaire lorsqu'elle monte une pièce de théâtre, cite Emma Watson, tandis que cela n'est pas un soucis si les garçons le sont- et autres).
Il s'agit donc d'un ENGAGEMENT des hommes à prendre des mesures contre toutes formes de violence ou discrimination faites aux filles ou aux femmes, selon le site officiel du mouvement. Pour s'engager, il suffit justement de se rendre sur ce site, d'entrer son nom, son pays, son adresse e-mail. Une carte du monde y indique le nombre d'engagés par pays. 10 713 pour les Etats-Unis, 5 656 pour la France, 4 au Mali, 151 en Iran et 3 422 pour l'Inde, ainsi qu'un total mondial de 152 564 hommes s'y sont inscrits depuis le lancement en début de semaine, à l'heure où je vous écris.
___De nombreuses célébrités soutiennent le projet et en font la promotion telles que Matt Damon, Harry Styles, Patrick Stewart, le Prince Harry, ainsi que certains Hommes politiques des Etats-Unis, du Rajastan, du Japon.









___Cependant, le projet présente des limites : les discriminations faites aux hommes existent (par exemple pour la garde des enfants suite à un divorce, compliquée lorsqu'on est un homme car souvent jugée illégitime). Selon le Time, HeForShe est incomplet : Un vrai "dialogue" doit laisser les 2 partis s'exprimer et partager leurs difficultés pour toutes les combattre.



___Un homme s'y colle
___Thomas Mathieu abandonne sa prépa maths et part étudier le bande dessinée a Saint-Luc Bruxelles. Il ouvre un blog, puis publie quelques albums chez de petits éditeurs dans lesquels il y narre par exemple ses déboires amoureux et ceux de ces amis. Il continue, en parallèle, la BD pour le web et participe à plusieurs projets en tout genre. 
___Alors qu'il souhaite monter un nouveau projet, le harcèlement de rue se fraie un chemin sur la toile et touche l'auteur. Ce dernier en discute avec ses amies filles qui l'épatent par le nombre d'histoires qu'elles ont à raconter : il en fait le coeur de son projet. Naît alors le blog Projet Crocodiles.
Ce tumblr, à la fois simple et percutant, rassemble des planches qui racontent en quelques bulles des histoires de harcèlement, de misogynie, de fails sentimentaux, mais surtout des histoire vraies. Les filles envoient leurs histoires à Thomas, un réel échange à lieu afin que la mini BD soit la plus réaliste possible (tout en conservant l'anonymat). L'auteur travaille également avec des blogs et articles féministes pour mieux comprendre les problèmes dont il est question, mais aussi dans une volonté d'apporter des solutions à ces problèmes, par exemple comment agir ou réagir en tant que témoin au harcèlement. 
Le résultat : des planches touchantes, qui sensibilisent réellement et astucieusement chacun d'entre nous à ce que vivent souvent les femmes, tout en apportant du positif. Et PUNAISE qu'est-ce que ça fait du bien qu'un homme se sente concerné par ça...
Mais alors, pourquoi Projet Crocodile ? Et bien parce que dans ces mini BD, les hommes sont remplacés par des crocos ! Métaphore un peu clichée du dragueur/prédateur, on peut aussi y voir une illustration du privilège masculin. Car dans le Projet Crocodiles, mêmes les types sympas sont montrés en crocodiles, tout comme ils jouissent de certains privilèges, sans même s'en rendre compte, indique Thomas sur le site de son éditeur. Car OUI, le Projet Crocodiles sera en librairie dés le 24 octobre prochain ! Edité par Le Lombard.
-plus sur le harcèlement de rue par ici




Thomas Mathieu,
"le féminisme est pour tout le monde"



Et vous, vous en pensez quoi ?


Féminismement votre,
Lou.